Nos projets

AFSCA

Les circuits courts sont en pleine expansion ces dernières années. Le nombre de producteurs, transformateurs et distributeurs locaux augmente fortement. La prise de conscience du besoin de relocalisation alimentaire est au cœur de l’actualité.

En savoir plus

Logistique

Une des missions portées par le Collectif 5C est de structurer et professionnaliser la logistique des circuits courts alimentaires en Wallonie.

En savoir plus

Informatique

L'équipe informatique de 5C a pour mission de doter les acteurs du circuit court alimentaire de solutions numériques adaptées à leurs activités et suffisamment évolutives pour leur permettre de continuer à innover dans un secteur en pleine expansion.

En savoir plus

Fiches participatives

Le Collectif 5C crée des fiches théoriques et opérationnelles sur différentes thématiques utiles au circuit court. Ces fiches ont pour objectif le partage de connaissances et d’expériences.

En savoir plus

Tchak !

Tchak! - La revue paysanne et citoyenne qui tranche est un trimestriel (100 pages) édité par la Coopérative d’Édition pour l’Agriculture et l’Alimentation Autrement.

En savoir plus

AFSCA

Les circuits courts sont en pleine expansion ces dernières années. Le nombre de producteurs, transformateurs et distributeurs locaux augmente fortement. La prise de conscience du besoin de relocalisation alimentaire est au cœur de l’actualité. 

Certains producteurs, transformateurs et distributeurs en circuits courts éprouvent des difficultés dans la commercialisation de leurs produits à cause de règlementations sanitaires (ou leur application) non-adaptées à leurs réalités de terrain. A différents niveaux, plusieurs structures ont déjà identifié des situations problématiques liées à l’application de certaines législations sanitaires. C’est pourquoi le Collectif 5C pense qu’un travail de réflexion et des propositions d’adaptations doivent être mis en place.

Concrètement, le projet consiste, dans un premier temps, à recenser les acteurs, les cas problématiques et les freins réglementaires au développement des activités des circuits courts et à les synthétiser. Dans un second temps, à comparer les législations européennes et leurs interprétations dans d’autres pays européens et à apporter une synthèse de celles-ci. Et dans un troisième temps, à établir des propositions d’adaptation des législations qui favorisent le développement des circuits courts. Ces propositions seront ensuite présentées aux autorités compétentes. Parallèlement à tout cela, un réseau d’échange « circuits courts et règlementations sanitaires » sera créé afin de pérenniser les bases établies grâce à cette étude.

Ce projet est réalisé en partenariat avec Diversiferm et soutenu par le Collège des Producteurs.

Logistique

Une des missions portées par le Collectif 5C est de structurer et professionnaliser la logistique des circuits courts alimentaires en Wallonie. Depuis une dizaine d’années, les circuits courts alimentaires occupent une place centrale dans le débat public. L’attente des consommateurs est de plus en plus affirmée. Des nouveaux producteurs - paysans et transformateurs – choisissent ce modèle de commercialisation et repensent leur système de production dans le sens d’une plus grande diversité, de plus de qualité et d’une plus grande autonomie. Des structures de distribution (groupements d’achats, services de vente en ligne, magasins à la ferme, magasins de producteurs, magasins de proximité, services grossistes) se multiplient. La pérennisation de cet élan passe par une meilleure structuration et une plus grande professionnalisation du secteur dans laquelle l’organisation de la logistique demeure centrale. Il y a urgence pour les acteurs des circuits courts à mieux s’organiser conjointement sur cette thématique, au vu notamment des réactions et des stratégies d’adaptation déployées par d’autres opérateurs de la chaine alimentaire (grande distribution, industrie agro-alimentaire). Urgence également car ces circuits courts sont parfois critiqués, en matière de soutenabilité et la viabilité, sur leur manque de coordination économique et d’efficience énergétique, dus bien souvent à leur faible optimisation logistique. 

L’objectif du projet en matière de structuration et de professionnalisation de la logistique du circuit court en Wallonie consiste à dessiner l’architecture globale d’une logistique au service des circuits courts au niveau wallon et bruxellois, puis de l’implémenter dans différentes initiatives sur le terrain. Pour ce faire, notre projet devra articuler à la fois différentes catégories d’acteurs, en tenant compte de la diversité des producteurs et celle des destinataires (particuliers, magasins, transformateurs, restaurateurs, cuisines de collectivité…) et différents niveaux d’échelles territoriales, en l’occurrence ici 3 principaux : local (bassins de vie de chaque coopérative), sous-régional (provincial ?) et régional.

Informatique


L'équipe informatique de 5C a pour mission de doter les acteurs du circuit court alimentaire de solutions numériques adaptées à leurs activités et suffisamment évolutives pour leur permettre de continuer à innover dans un secteur en pleine expansion. Ce nouveau paradigme implique de repenser la logistique, la relation avec les producteurs locaux, le lien avec les consommateurs, la collaboration entre coopératives de différentes régions... soit autant de défis informatiques. 

Pour y faire face, l'équipe développe notamment une plateforme d'e-commerce permettant la vente en B2C, B2B et magasins de proximité.

Offre de services

L'offre de services complète permet aux parties prenantes de s'affranchir des complexités techniques pour se consacrer pleinement à leurs objectifs.

Elle englobe :
 formations
- conseils techniques
 modélisation de processus
- développement
- maintenance
- hébergement 

Approche

 agilité
Résultats plus rapides et conformes aux besoins
 culture collaborative
Collaborateurs motivés, partenaires impliqués et projets co-construits qui font sens
 transparence
Compréhension et adhésion de tous
 open source
Recours à des solutions libres gage de liberté et de pérennité
 mutualisation
Économies d’échelle, coûts abordables
 valeurs
Partenaires qui partagent les mêmes aspirations

L'équipe 

François Laenen, coordinateur

Pascal Van Bever, analyste fonctionnel
Thibaut Nagant, développeur
Thomas, développeur

Fiches participatives

Le Collectif 5C crée des fiches théoriques et opérationnelles sur différentes thématiques utiles au circuit court. Ces fiches ont pour objectif le partage de connaissances et d’expériences. Chaque membre du Collectif est invité à partager son savoir grâce à de nouvelles fiches ou en complétant les fiches existantes. Des réunions thématiques sont aussi organisées régulièrement. 

Les quelques thèmes déjà abordés sont :
Les étapes du lancement d’une coopérative de distribution en circuit court
La gestion globale d’une coopérative 
La gestion d’un magasin
La vente en ligne
Le fonctionnement en tant que petit grossiste
Les marchés 
Les ventes itinérantes

Ces fiches sont disponibles exclusivement pour les membres du Collectif. D’autres thématiques seront abordées selon les besoins et souhaits.

Tchak !

Tchak! - La revue paysanne et citoyenne qui tranche est un trimestriel (100 pages) édité par la Coopérative d’Édition pour l’Agriculture et l’Alimentation Autrement. 

Tchak! est un projet pleinement journalistique. Il s’adresse aux producteur·ice·s, aux artisans-transformateurs, aux consommateur·ice·s et à tous les lecteur·ice·s qui veulent couper le cordon avec l’agro-industrie et la grande distribution. 

Sur le plan éditorial, Tchak! défend un parti pris en faveur de l’agriculture paysanne, de l’agroécologie et des nouveaux modèles de production, de distribution et de consommation (circuit court). 

Au sommaire de Tchak, des enquêtes, des décryptages, des reportages, de la conso-critique et du débat. Dans chaque numéro, également, les news des régions sur les nouvelles coopératives, les ouvertures de magasins à la ferme ou encore les luttes paysannes en cours, etc. 

Tchak! compte parmi ses rédacteurs et photographes des journalistes professionnels (AJP), des correspondants de presse, des contributeurs (regards et cartes blanches). Les statuts de chacun sont clairement identifiés en ouverture d’article. 

Tchak! implique des citoyens, citoyennes dans cette dynamique participative. Devenir lecteur coopérateur (56 euros la part + abonnement préférentiel à 48 euros pour quatre numéros) leur permet de participer aux assemblées générales ; de se présenter comme candidat au conseil d’administration de la coopérative lors de son renouvellement, ou encore au comité de rédaction ou d’animation ; de participer à des journées de réflexion sur le projet. 

+ d’infos sur www.tchak.be | info@tchak.be 

Suivez-nous sur Facebook, Instagram, Twitter, LinkedIn